film Hostiles

Hostiles – Réalisateur : Scott Cooper

Affiche du film Hostiles3/4 d’heure ont suffi pour me rendre…

L’art, le mythe ! du Western… Qu’est-ce au juste ? Comment fait-on un bon western ?

Peter Bogdanovich a un jour déclaré que le western était mort après “L’homme qui a tué Liberty Valence“(62).

Au regard de la plus pure tradition, il n’a pas tort. John Ford signera bien en 1964 “Les cheyennes” mais c’est un western déculpabilisateur, donc à part.

Howard Hawks réalisera un remake de son propre “Rio Bravo” en 1966 avec “El Dorado” ou encore John Sturgess en 1972 tentera encore d’y croire avec “Joe Kidd” mais le genre est fané, avant d’être achevé par l’emprise Spaghetti.

Clint avait signé un chant du signe, crépusculaire à souhait, avec “Impitoyable” : une belle réussite et un hommage empoisonné.

Silverado” (Lawrence Kasdan, 85) également fut une heureuse surprise, reprenant les codes et s’en moquant, un apport humoristique réjouissant tout en respectant le genre.

Ici, nenni ! Malheur de moi, j’ai craint dès la première scène; je sens ces choses : toutes
ces années de cinéphilie m’ont forgé, non seulement le goût mais aussi l’instinct. “Ah si je pouvais me tromper plus souvent!”

Un fermier se fait buter + 3 enfants par des Comanches, la mère en réchappe avec son bébé sanglant dans les bras, après avoir bien pris soin d’observer le meurtre.
Séquence suivante: ce sont des soldats qui attrapent et martyrisent des indiens, pour les ramener au Fort-prison.
1 partout.

Et le film égrène ensuite les poncifs (certains je crois chapardés à La la Land) et les scènes convenues. Nulle profondeur, point d’émotion, un ennui s’instille, favorisé par une lenteur prétentieuse “JeFaisDuCinéma”…

Bien servie en ce sens par les deux comédiens principaux : Christian Bale, chacun de ses regards dit qu’il EST acteur, et Rosamund Pyke dont l’interprétation a la légèreté d’une enclume !

N’y tenant plus, j’ai abdiqué et retournerai au Western le plus tôt possible…

 

 

Synopsis du film Hostiles :

En 1892, le capitaine Joseph J. Blocker, légende de l’armée américaine, est chargé d’une mission qu’il accepte à contrecœur. Avec ses hommes, il doit escorter Yellow Hawk, un chef de guerre cheyenne mourant, ainsi que sa famille, pour retourner sur leurs terres tribales. Durant le voyage entre le Nouveau-Mexique et le Montana, les militaires et les Cheyennes vont devoir faire preuve de solidarité et d’entraide, pour survivre au périple, aux Comanches et aux trappeurs hostiles qu’ils vont croiser. Ils vont aussi croiser la route d’une veuve dont la famille a été assassinée par un raid comanche.