film God's Pocket

God’s Pocket – Réalisation John Slattery

 film God's PocketUne chronique douce-amère sur un quartier de Philadelphie.

On pourrait presque croire à un film signé Spike Lee ou les frères Cohen mais le scénario semble inachevé.

il manque un machin et la magie n’opère pas. Le cabotinage haut de gamme des comédiens ne suffit pas. Les portraits ne manquent pourtant pas d’intérêt, John Turturro et Philip Seymour Hoffman, deux bras cassés attachants, semblent bien s’amuser et on les retrouvent toujours avec grand plaisir.

Eddie Marsan est impayable en croque-mort désabusé, le reste du casting est moins attrayant sauf peut-être les tous petits rôles.

Le plus réussi c’est la vie de quartier au quotidien:  le pub miteux et les piliers de bar mais ça ne sauve pas l’ensemble et c’est dommage car on suppose un joli regard sur les gens.

Quoiqu’il en soit je ne louperai pas le prochain film car même si l’intrigue est mince, John Slattery semble avoir un certain charme dans son approche cinématographique.

 

Résumé Sens Critique film God’s Pocket :

Mickey se retrouve avec plus de problèmes qu’il n’en avait quand il tente de financer les funérailles de son beau-fils.