Frances Ha

Frances Ha

Frances HaFrances Ha

Réalisation Noah Baumbach 2012

Quand l’adolescence s’invite à l’âge de la raison

On va suivre Frances avec bonheur dans toutes ses mésaventures, elle ne veut pas grandir et elle court après la vie, au sens propre comme au sens figuré.

Elle a dix ans, parfois quinze et elle rayonne, sa franchise et bonne humeur sont une leçon de vie.

Greta Gerwig bouffe l’écran, elle est drôle,  lumineuse et elle est tout ce que l’on ose jamais.

Un film qui nous raconte le passage de l’enfance, à l’adolescence et enfin peut-être à l’âge adulte, Frances est le fil conducteur et  nous mène par le bout du nez.

On veut la suivre encore et encore mais elle finit par nous laisser tomber pour être enfin responsable, on aurait aimé continuer l’aventure, sans état d’âme et avec toute son innocence.

Une belle histoire de vie et aussi d’amitié, car à travers Frances, on rencontre son amie Sophie et toutes ses rencontres parfois improbables mais toujours pleine de poésie et de tendresse.

Noah Baumbach réalise et co-écrit ce joli film avec Greta Gerwig  et c’est une réussite. Un film en noir blanc mais de mille couleurs.
A voir aussi “Les Berkman se séparent” et “Margot va au mariage”  Noah Baumbach a un tendre et juste regard sur la vie.

Synopsis Frances Ha : A 27 ans, Frances mène une existence tranquille. Elle vit avec sa meilleure amie Sophie à New York et rêve d’être une célèbre danseuse moderne. Alors que la jeune femme a déjà obtenu son diplôme depuis un long moment, sa vie professionnelle stagne. Elle enchaîne les déceptions les unes après les autres. Mais une nouvelle bouscule sa routine. Sophie décide d’emménager avec une autre amie à Tribeca. Bientôt sans logement, Frances se retrouve aussi sans revenus, quand la directrice de sa compagnie de danse lui annonce qu’elle ne peut plus la garder. Imaginative, Frances s’installe chez Lev et Benji, des amis de Sophie. Pour Noël, elle rentre chez ses parents, à Sacramento…