Foxcatcher

Foxcatcher

226062Foxcatcher

Réalisation Bennett Miller 2015

Un drôle de film qui traîne un peu en longueur. Des comédiens puissants mais un scénario sans relief ni rythme. Bennett Miller fait presque trop dans la sobriété, la folie est tenue en laisse et, même si on la ressent, on aurait aimé un peu plus de démesure.

Diviser pour mieux régner, c’est le principe de John Dupont, milliardaire frustré et psychopathe. Steve Carell est transformé physiquement comme pour justifier son comportement inquiétant. Son sens de la manipulation est maladif. Il veut acheter deux frères lutteurs (médaille d’or) pour construire son équipe “Foxcatcher” mais seul Mark va le suivre dans un premier temps.

Mark Schultz semble influençable, dès lors John Dupont prend les rennes et Mark naïf subit la loi de son mentor.

La force de Steve Carell c’est de ne jamais faire dans l’outrance : tout est sous contrôle. On réalise ses névroses mais il s’efforce de les dissimuler. Une prestation tout en retenue, exceptionnelle.

Channing Tatum est dans le rôle du gros bras sans neurone. Il est fasciné par ce père de substitution et il interprète son rôle comme un enfant dévoué.

Hélas,  Dupont veut aussi le frère Dave Shultz, et celui-ci lui échappe, l’argent n’est pas sa motivation.
Pour arriver à ses fins, Dupont humilie Mark afin de récupérer Dave. C’est un choc pour Mark, il se sent trahi et abandonné. Dave va donc rejoindre l’équipe mais malgré les efforts de Dave pour soutenir Mark, ce dernier préfère rompre son contrat.

John le Despote n’en a pas terminé avec son obsession de pouvoir.
Il veut aussi Dave à sa botte. Mark Ruffalo joue Dave, il est parfait en brave type, équilibré et honnête. Il veut juste faire son bon boulot de coach et ne veut pas d’une relation malsaine.

On réalise l’ampleur de folie de Dupont lors cette  fin tragique.

L’ensemble est un peu mou du genou. J’avais adoré “Truman Capote”, destin beaucoup plus tourmenté mais je dois avouer que Bennett Miller ne fait jamais dans les effets de manche et la poudre aux yeux et c’est déjà beaucoup.

Synopsis Télérama Foxcatcher : Dans les années 1980, Dave Schultz, grand champion de lutte, est l’entraîneur de son frère cadet Mark, plus imposant physiquement mais plus fragile intérieurement. Tout bascule quand Mark, qui veut aller aux jeux olympiques de Séoul, est invité par le milliardaire John Du Pont qui le couvre d’éloges et lui propose d’emménager dans sa grande propriété afin d’y ouvrir un camp d’entraînement de lutte, un sport qu’il juge sous-estimé et pourtant essentiel à l’image de l’Amérique. Influençable, Mark se trouve là un père de substitution Celui-ci finit par adopter un comportement de plus en plus étrange, tyrannique, dévoilant toute la perversité de ses rapports de domination…