Film Santa Claus et compagnie

Santa Claus et Cie de Alain Chabat

Film Santa Claus et CieChabat a vendu son âme au Père Noël.

Chabat nous conte un Noël à sa façon, un poil décalé, un poil commercial et avec quelques clins d’oeil qui font un peu la différence.
On aime Chabat forcément pour son humour débridé, pour ses blagues sans vergogne. Alors on est tous là,  parents bercés par “Les Nuls” et leur progéniture. La recette est bonne.

Après Astérix, il s’attaque au Père Noël, qu’il interprète avec la candeur qu’on lui connait.

Là, on marche dans la combine du Marché de Noël. On sourit souvent et les rires des enfants sonnent dans la salle. Une sortie sympa en famille et un film avec un vrai sens de la fantaisie, quand même.

Les comédiens sont enjoués. Pio Marmaï est très investi, sa petite famille est charmante.

Bonus pour le frère Jay (Johann Dionnet), mi-escroc et mi-magicien raté.

On aime revoir Jean-Pierre Bacri dans le rôle du Père-Noël rabatteur pour un sex-shop.

Chouettes scènes aussi avec les deux flics “bras cassées” ainsi que toutes les scènes au commissariat.

La féérie des fêtes est bien là et ça brille de mille feux, Disney n’a qu’à bien se tenir. Alors sans aucun doute, un film à voir en cette fin d’année morose. Pari tenu, Chabat fait bien les choses tout en sachant faire du monde. Il a gardé une âme d’enfant qui gère bien sa tirelire.

 

Synopsis Télérama du Film Santa Claus et Cie

Rien ne va plus à l’approche du réveillon : les 92 000 lutins chargés de fabriquer les cadeaux des enfants tombent tous malades en même temps ! C’est un coup dur pour Santa (Claus), plus connu sous le nom de Père Noël. Il n’a pas le choix : il doit se rendre d’urgence sur Terre avec ses rennes pour chercher un remède. A son arrivée, il devra trouver des alliés pour l’aider à sauver la magie de Noël…