Fatima

Fatima

FatimaDouce chronique de la difficulté

Réalisation Philippe Faucon 2015

Philippe Faucon a la fibre, nous le savons depuis son premier long-métrage “L’amour” (1990) plusieurs fois confirmé par la suite notamment par “Samia” (2000).

Avec “Fatima”, il rend hommage au combat des femmes, ce combat ordinaire qu’elles sont beaucoup a mener.

Fatima vit seule avec ses deux filles. L’aînée commence Médecine, la cadette s’émancipe et se rebelle; c’est l’âge.

Le père vit avec sa seconde femme, il est là encore un peu pour voir ses filles: acheter une paire de tennis à la plus jeune, poser une bouteille de gaz chez l’aînée en coloc, et lui dire “quand il y aura un garçon, faudra me le dire”.

Mais c’est bien Fatima qui porte ses filles! Malgré le Français qu’elle ne maîtrise pas, malgré la fatigue du travail (mal payé), malgré l’inquiétude d’une mère seule, malgré les voisines, malgré malgré, malgré tous ces malgré; Fatima est là.

Comme toutes les Fatima. Qui peuvent aussi se prénommer Jacqueline, Yaël ou Dolorès. Les Fatima résistent.

Et Philippe Faucon, avec délicatesse et bienveillance, nous montre leur histoire qui est parfois (souvent?) un dur combat.

Les 3 actrices du film sont superbes.

Synopsis Télérama  : Quittée par son mari, Fatima fait ce qu’elle peut pour élever ses deux filles, très différentes. Alors qu’elle a du mal à maîtriser le français, ses enfants parlent à peine l’arabe. Si son aînée, qui s’apprête à entrer en fac de médecine, la respecte, un fossé s’est creusé entre Fatima et sa cadette Souad, 15 ans, pas tendre avec elle. Fatima accumule les heures de ménage pour un salaire minuscule. Jalousée par ses voisines qui lui envient l’ambition de sa fille, elle fait des heures supplémentaires chez une bourgeoise condescendante. Très fatiguée, Fatima chute dans un escalier. En arrêt de travail, elle couche ses espoirs et frustrations sur papier…