Dix pour cent Saison 2

Dix pour cent : Saison 2

Dix pour centOn aime à 10 %

Réalisation Fanny Herrero 2017

J’avais adoré la première saison, avec la participation spontanée de nos comédiens français. La deuxième saison s’enlise dans sa bonne idée. Sur six épisodes, les deux tiers sont bâclés.

J’ai été agréablement surprise par la participation de Guy Marchand, il est incroyablement touchant. C’est souvent un second rôle mais c’est un comédien exceptionnel.

Et puis, Juliette Binoche est toujours aussi belle et avec tellement de naturel, elle est aussi à l’aise dans le drame que dans la comédie.

Avec notre équipe d’agents, ça tourne un peu en boucle, toujours les mêmes pressions et les mêmes sauvetages de situations, on ne s’amuse plus de leur petit monde, de leurs privilèges, c’est presque devenu élitiste.

Camille Cottin reste pertinente et Liliane Rovère est toujours aussi gouailleuse mais ça ne sauve pas la série.

Quant aux assistants, ils deviennent grotesques : Laure Calamy joue le pot de colle, avec son amour hystérique pour Mathias. Nicolas Maury est chichiteux et Fanny Sidney est faussement modeste, bref ça agace.

L’arrivée de Hicham Janowski (Assaad Bouab) pour sauver l’agence, frise le ridicule, c’est une caricature d’opportuniste, d’arriviste et d’homme d’affaires faussement avisé. Bref c’était La mauvaise idée.

On s’amuse sur deux épisodes grâce à la participation de Guy Marchand et Juliette Binoche. Alors je n’attends pas impatiemment la troisième saison car le terrain devient glissant et le ton se vulgarise.

Pour conclure le générique est pompeux.

Synopsis Allo Ciné Dix pour cent : Saison 2

Quatre agents de comédiens, aux personnalités hautes en couleur et aux vies personnelles compliquées, se battent au quotidien pour trouver les meilleurs rôles pour leurs prestigieux clients. Quand Camille, la fille illégitime de l’un d’entre eux, débarque à Paris pour chercher un boulot, cette dernière est alors plongée dans le quotidien mouvementé de l’agence et nous fait découvrir à travers son regard naïf les dessous de la célébrité…