Winchester 73

Winchester 73

Film Winchester 73La fratrie sous l’angle symbolique du bien et du mal.

Réalisation Anthony Mann 1950

C’est un bon western mais pas le meilleur, ni même le meilleur film d’Anthony Mann mais tout de même…

A Dodge city, le Sheriff Wyatt Earp règne. Il a fait déposer les armes aux nouveaux arrivants est organisé un concours de tir… Pour gagner une arme ! Et pas n’importe laquelle: une Winchester 73, baptisée aussi “une pour mille” tant la fabrication de celle-ci est quasi parfaite. Deux hommes s’affrontent: Lin McAdam et Dutch Henry, qu’un lien déjà lourd oppose.

Ceci bien évidemment éclaire cette passion pour les armes chez les Américains.
Le film nous montrera tout, au travers de cette arme magnifique si convoitée, laquelle passera entre nombreuses mains, bien viles la plupart du temps.

Heureusement James Stewart !
Il joue le personnage de Lin McAdam et bien évidemment le Bien, l’homme au cœur pur comme si souvent dans bien de ses films: “Mr Smith au sénat”, “Vous ne l’emporterez pas avec vous”, “La vie est belle”, “The shop around the corner”, “Indiscrétions”, “La flèche brisée”…

Après ses rôles se sont enrichis de plus de nuances, mais durant une bonne décennie (1938-1950), James Stewart est l’incarnation de la candeur de la pureté, avec peut-être en point d’orgue une dizaine d’années plus tard, le magistral “The man who shot Liberty Vallance”.

Alors regarder un film avec Jimmy Stewart est une chose à part dans le cinéma. Hitchcock ne s’y est pas trompé, signant avec lui deux de ses plus beaux films: “Vertigo” et “Fenêtre sur cour”.

Lubitsch, Cukor, A.Mann, Ford, Hitchcock, Capra, Preminger… ont su merveilleusement utiliser cet acteur simple et si immense qu’était James Stewart.

 

Synopsis Télérama du Film Winchester 73 :

A Dodge City, Lin McAdam et son ami High Spade s’attardent devant la vitrine où est exposée la magnifique Winchester «perle rare», prochainement offerte au vainqueur du concours de tir. Le shérif, Wyatt Earp, les accueille et parvient à éviter que leur première rencontre avec l’homme qu’ils traquent, Dutch Henry Brown, ne tourne au duel. Le lendemain, lors du concours, Lin et Dutch s’affrontent. Après une démonstration de virtuosité, c’est Lin qui empoche la carabine. Aidé de ses complices, Dutch la lui vole. Lin et High Spade se lancent à sa poursuite. Dutch se laisse dépouiller de sa carabine par un trafiquant d’armes. Les deux amis, pourchassés par les Sioux, se réfugient dans un campement de soldats assiégés par les Indiens…