Vue sur mer

Vue sur mer

Réalisation Angelina Jolie PittVue sur mer 2015

 

Dans le Brouillard

Insoutenable ! Angelina Jolie Pitt promène sa silhouette famélique doublée d’une attitude neurasthénique pendant 2h. Seul Brad Pitt sauve le film par la qualité de son jeu mais le scénario manque de profondeur et les dialogues sont fades et sans tourmente.

Le paysage aide un peu et la photo est belle mais le tout sonne plus creux qu’un bigorneau. Une fausse guerre de couple, faute à une stérilité qui détruit Madame  jusqu’à la rendre folle de jalousie face à un jeune couple plein de promesses d’avenir.

La pauvre petite fille riche doit retourner à ses bonnes oeuvres, c’est encore là qu’elle joue le mieux son rôle d’ambassadrice.

Un film pour rien sauf peut-être de voir Miss Jolie sous tous les angles mais les miroirs font ça très bien. Pas vu les films précédents de cette réalisatrice, alors “pas vu pas pris” et ça suffira .

Passage tout en transparence de Mélanie Laurent et Melvil Poupaud qui jouent les faire-valoir, avec futilité comme pour faire la différence face à un couple en naufrage.

Belle participation de Niels Arestrup.

“Vue sur la mer” c’est la confrontation d’un couple abîmé, mais on est à des années-lumières de la nuit endiablée et fiévreuse de Richard Burton et Elizabeth Taylor dans  “Qui a peur de Virginia Woolf“.

 

Synopsis Télérama Vue sur mer : Roland et Vanessa, un couple d’Américains, arrivent sur la Côte d’Azur et décident de louer une magnifique villa avec vue sur la mer. Ils sont beaux, riches et tout leur réussit. Et pourtant rien ne va plus, leur couple est en train de se déliter. Ils font la connaissance de Léa et François, des jeunes mariés en vacances. Roland, qui est écrivain, tente de trouver l’inspiration en se baladant dans les rues du village, tandis que Vanessa tue son ennui sur la terrasse de la villa. Un jour, Vanessa aperçoit un trou dans le mur, regarde et découvre quelque chose qu’elle n’aurait pas dû voir. La crise dans le couple atteint alors son paroxysme…