film transsiberian

Transsiberian – Réalisation Brad Anderson

affiche du film TranssiberianUn polar glaçant.

Dans le Transsibérien qui les amène de Pékin à Moscou, Roy et Jessie, un couple d’Américains, font la connaissance de Carlos et Abby. Ignorant que Carlos a dissimulé de la drogue dans les bagages de Jessie, le couple va sombrer dans un engrenage meurtrier auquel Grinko, policier de son état, va plus que contribuer. (allocine)

D’emblée on est plongé dans un règlement de compte façon maffia russe.

Puis on débarque tranquille dans un paroisse en Chine où un jeune couple américain, Roy et Jessie (Woody Harrelson et Emily Mortimer) voyagent pour aider leur prochain.

Woody Harrelson est absolument surprenant en bon chrétien type boy-scout, il a su se glisser dans son personnage avec le talent qu’on lui connaît, tout est impeccable : la démarche, la bonté, la passion des trains. Ce comédien est une mine d’or. On comprend assez vite le passé trouble de Jessie mais elle reste digne et ce voyage compte pour elle. Roy l’a sauvé de ses pires démons et elle tente de lui en être reconnaissante.

Bref le couple embarque sur le Transsibérien qui les amène de Pékin à Moscou. Ils rencontre un jeune couple de baroudeur : Carlos et Kate (Eduardo Noriega et Kate Mara) lui est un peu ambigu, mais assez charismatique. Abby est une jeune fille de 20 ans juste amoureuse et sous son emprise. Rapidement on comprend la raison du rapprochement de Carlos, il cherche des mules pour la dope.

Le film prend ensuite une tournure inattendue, la disparition de Roy, puis la séduction de Carlos envers Jessie. Le tout dégénère salement jusqu’à l’arrivée de l’inspecteur Griko (Ben Kingsley). Le type est inquiétant et pose trop de questions…

Un film inénarrable mais un excellent polar.

Brad Anderson est un réalisateur qui a une grosse filmographie mais il me semble que ce film est le plus abouti dans le genre.
Par exemple, en 2004, il a réalisé “Le Machinist”, un film incontournable.