The Stranger

The Stranger

The StrangerRéalisation Guillermo Amoedo 2015 

Tragédie chez les buveurs de sang

Un vrai bon film avec des allures de Polar, une intrigue qui tient la route sans grandiloquence mais avec juste ce qu’il faut de mystère et d’angoisse. De l’épouvante haute-de-gamme, qui prend aux tripes et arrache une larme.

Quel talent que de nous faire éprouver de la compassion pour les vampires.
Une belle histoire d’amour et de paternité, dans une ambiance des plus particulière , un village comme retiré du monde.

Martin débarque à la recherche de son ex-femme disparue et enceinte de son enfant, il veut éliminer son descendant, conscient que c’est un danger pour le reste de l’humanité, car, si lui ne se contente que du sang des animaux, un vampire malfaisant peut vouloir du sang humain.

Le vampirisme est traité comme une maladie hautement contagieuse. Son fils n’est pas contaminé mais un sale type du village, suite à une violente bagarre contracte le virus, père et fils vont se retrouver et le prendre en chasse pour l’exterminer.

Martin est représenté par un comédien puissant , qui tient le rôle avec conviction et sans grimace effrayante. Le gamin joué par Ariel Levy est parfait.

Guillermo Amoedo est un surdoué dans cette catégorie, du très bon cinéma, un scénario intelligent, il va bien au delà de certain thriller bon marché . Il amène de la créativité, du sentiment et de l’émotion dans un genre souvent négligé.


Synopsis The Stranger : Un homme mystérieux à la recherche de sa femme arrive dans une petite ville du Canada,
sa présence va quelque peu bouleverser l’apparente tranquillité qui y règne.