The Affair

The Affair saison 2

The AffairAu plumard mais pas que…

Réalisation Sarah Treem et Hagai Levi 2015

Bluffée par la première saison de The Affair, je m’attendais à une déception, le sujet n’étant pas exploitable à l’infini. Au contraire, les personnages prennent de l’intensité et nous déroutent .

Alison joue l’ambigüité mais Noah aussi, on est surpris voir manipulé.

Cole prend plus d’importance, son personnage est attachant parfois troublant.

Helen s’exprime plus, avec douceur, colère et mélancolie.

Quant à Dominic West, si intègre sur la première saison, il joue à nous décevoir. Ruth Wilson devient parfois inquiétante, Maura Tierney est la tendre désoeuvrée et Joshua Jackson sait se faire aimer.

De la bonne série, tendre, sexy mais jamais vulgaire.
La performance est de nous présenter l’histoire sous quatre angles différents, on réalise à quel point les ressentis varient d’un caractère à l’autre.
L’intrigue sur ce crime non résolu monte en puissance, on s’emballe, on s’accuse, on doute. Bref encore plus que la première saison on s’impatiente sur l’issue de ce drame plus que conjugal. Le tout reste encore très sexe et plumard mais avec un gout de polar plus prononcé.

De la série intelligente et sensuelle qui sait nous rendre addicts.

Sarah Treem et Hagai Levi ont trouvé le bon rythme avec les bons réalisateurs et des scénaristes inventifs.

Synopsis Télérama épisode 1 de la saison 2 : Noah et Helen, engagés dans une procédure de divorce à l’amiable, se heurtent à des complications. Les premiers rendez-vous entre les anciens conjoints annoncent une situation de conflit. Noah, qui vit désormais avec Alison, tente de renouer avec ses enfants, mais la communication est difficile. Trevor espère encore une réconciliation entre ses parents. Helen, après avoir été l’épouse trompée, redonne un élan à sa vie sentimentale…