Sous les jupes des filles

Sous les jupes des filles de Audrey Dana



Film Sous les jupes des fillesSous les jupes des filles, il n’y a rien à voir…

Audrey Dana nous présente sa vision des femmes et c’est totalement has-been, voir sexiste. Heureusement le casting est bon et les comédiennes s’amusent.

Les dialogues sont mauvais et les situations caricaturales. Le sexe, les fringues et un peu de romance à l’eau de rose, c’est un peu juste pour résumer l’univers des filles.

Le ton se veut impertinent mais flirte souvent avec la vulgarité.

Marina Hands en femme jalouse et hystérique, nous fait un vrai show.

Finalement les mecs sont pas mal, Pascal Elbé et Guillaume Gouix font dans la sobriété et ça fait du bien.

Le bouquet final, façon Demy, ne fait que confirmer notre impression, c’est un navet !



Résumé AlloCiné du film Sous les jupes des filles :

Paris. 28 premiers jours du printemps. 11 femmes.
Mères de famille, femmes d’affaires, copines, maîtresses ou épouses…
Toutes représentent une facette de la femme d’aujourd’hui : Complexes, joyeuses, complexées, explosives, insolentes, surprenantes… Bref, un être paradoxal, totalement déboussolé, définitivement vivant, FEMMES tout simplement !