Ocean's 13

Ocean’s Thirteen – Réalisation Steven Soderbergh

Ocean's ThirteenThe best.

Du 70 contemporain, Steven Soderbergh a trouvé son rythme, l’image et la musique font corps, le ton est drôle, les plans géniaux même si irréalisables mais c’est du spectacle et on est à Las Vegas.

C’est bien le meilleur des trois, en fait le 11 était déjà excellent mais le style Soderbergh n’était pas encore intégré, pas trop inspiré sur le 12, il nous bluffe sur le dernier opus. On s’amuse et c’est cabotinage à tous les étages avec un Al Pacino en pleine forme, George Clooney et Brad Pitt sont irrésistibles et Matt Damon est de plus en plus attachant, sans oublier le reste de la brochette. Tous prennent du plaisir et on le sent à l’écran.

Finalement on aimerait presque un quatorze.

 




 

Critique (Allo ciné) du film Ocean’s Thirteen :

Douce vengeance sous le ciel de Las Vegas. Danny Ocean et sa bande ne pouvaient avoir qu’un seul motif pour tenter leur braquage le plus audacieux à ce jour : sauver un des leurs. Mais la chance ne suffit pas toujours lorsque l’on veut faire sauter « The Bank ». Le cruel propriétaire de casino Willy Bank ne s’attendait pas à une telle riposte lorsqu’il trahit et renvoya l’ami et mentor de Danny, Reuben Tishkoff.
Mauvais, très mauvais calcul, car Danny rameute ses fidèles complices pour infliger à Bank un châtiment exemplaire le soir de l’inauguration de son nouveau casino, The Bank.