No Pain No Gain

No Pain No Gain

No Pain No GainUn petit bijou de cruauté

Réalisation Michael Bay 2013

No Pain No Gain est à voir sans modération. Un vrai délire de situations, des dialogues percutants, des acteurs inspirés, une histoire vraie qui prend les allures d’un Tarantino.

On est dans la vraie vie de trois culturistes bien décidés à décrocher le jackpot. Des rôles sur mesure pour les trois comédiens.

Le chef, Daniel Lugo est interprété par Mark Wahlberg, il est impayable en parrain improvisé et chef de bande abruti;

Ses deux acolytes : Paul Doyle (Dwayne Johnson) est un adorateur de Jésus, il est drôle et décalé, la coke lui a un peu cramé le cerveau mais on s’attache à son personnage.

Adrian Doorbal (Anthony Mackie) est le troisième “Mr muscle”,  la culture physique est sa religion et il est convaincu du plan diabolique de Daniel Lugo sans vraiment en comprendre les tenants et les aboutissants.

Bar Paly est complice de cette petite bande, une fille de l’Est et une stripteaseuse  au grand cœur, elle est fascinée par le rêve américain.

Les trois bandits improvisés sont diablement attachants et si ce n’était que de la fiction, on aimerait les sauver à la fin mais la réalité est accablante et lors de la sentence on verserait presque une larme pour eux.

La victime Victor Kershaw est interprétée par Tony Shalhoub, un rôle de dur à cuir, malin, hargneux et ordurier. Le comédien donne de la gouaille au personnage.

Ed Harris débarque à la moitié du film, il est le détective bien décidé à les coincer. Il est comme un poisson dans la baie de Miami , un chouette rôle à la hauteur du comédien.

Un excellent film, réalisé avec talent et sur un ton sarcastique et drôle. Malgré l’horreur de la situation, on se bidonne carrément. Le rêve américain est parfois dangereux. Un des meilleurs film de Michael Bay.

 

Résumé Allo Ciné No Pain No Gain : À Miami, Daniel Lugo, coach sportif, ferait n’importe quoi pour vivre le « rêve américain » et profiter, comme sa clientèle fortunée, de ce que la vie offre de meilleur : maisons de luxe, voitures de course et filles de rêve… Pour se donner toutes les chances d’y arriver, il dresse un plan simple et (presque) parfait : enlever un de ses plus riches clients et… lui voler sa vie. Il embarque avec lui deux complices, Paul Doyle et Adrian Doorbal, aussi influençables qu’ambitieux.

NO PAIN NO GAIN s’inspire de l’histoire incroyable mais vraie de ces trois kidnappeurs amateurs qui, à la recherche d’une vie meilleure, se retrouvent embarqués dans une série d’actes criminels qui dégénèrent rapidement… Rien ne se déroule jamais comme prévu.