Motel life

The Motel Life

The Motel LifeFrères de sang et de larmes

Réalisation Alan Polsky et Gabe Polsky 2012

The Motel Life est un sacré film qui fait battre le coeur et chavirer l’âme. Une ballade avec un temps de chien.
Le coeur de Frank Lee pèse lourd et il traîne son frère avec amour.
C’est du chagrin , c’est du dessin, c’est triste à tirer les larmes mais c’est un film émouvant.

Franck veut sauver son grand frère Jerry Lee, mais longue est la route de la rédemption. Jerry porte sa culpabilité en bandoulière, dévasté après avoir heurté et tué par accident un gamin en voiture.

Alors Franck va parier sur un combat de boxe :  Tyson contre un looser. Sans trop y croire, mais pour prendre la fuite. La scène du combat au Casino de Reno est époustouflante, ses deux potes “bras cassés” au coeur tendre sont justes dans le ton.

Une pépite comme on en voit rarement au cinéma, on navigue entre Animation-BD un peu trash et Road Movie. Dans la poussière des motels glauques où se cachent les deux frères, des contes se racontent, des histoires de pirates, de soldats Air Force, de vendeurs de bagnoles et belles nanas sexy. Alors on chaloupe entre sourire et mélancolie.

Emile Hirsch est Franck, un ange taiseux , il est lié à son frère pour la vie et jusqu’à la mort. Stephen Dorff est Jerry,  il traine sa seule jambe sans trop y croire, juste parce que le destin est mal foutu et que la poisse colle aux basques des frères Flannegan.

La petite Dakota Fanning est amoureuse avec douceur et douleur. Kris Kristofferson traverse le film avec philosophie et humanité.

Alan Polsky et Gabe Polsky nous crèvent le coeur avec ce film débordant d’amour, de misère mais teinté d’espoir.

 

Synopsis Allo Ciné  The Motel Life : Deux frères prennent la fuite après un accident de voiture meurtrier…