Les Vies privées de Pippa Lee

19186115Les Vies privées de Pippa Lee

Réalisation Rebecca Miller 2009

Pippa Lee s’est construite une vie confortable dans une atmosphère feutrée. Elle est dévouée à son mari plus âgé, ainsi qu’à ses enfants déjà adultes. Mais à l’approche de la cinquantaine, cette sérénité en apparence parfaite s’effrite. Pippa a connu une enfance tumultueuse et délurée où se sont mêlés sexe, drogue et rock’n’roll. Désormais, elle doit donc trouver un équilibre entre sa jeunesse troublée et la femme “trop rangée” qu’elle est devenue. Sa rencontre avec un mystérieux jeune homme va lui permettre de trouver un nouveau sens à sa vie… (allocine)

Bravo pour l’excellente surprise, un petit bijou tombé du ciel…

L’histoire démarre avec Maria Bello, femme de pasteur, elle est hystérique, possessive et totalement obsédée par sa fille Pipa. Un rôle puissant qui défraye la chronique des années 60.

Pipa est bouleversante comme gamine, adolescente, épouse, mère et femme, enfin la boucle est bouclée.
C’est une vraie rebelle en camouflage, le temps d’être une épouse idéale et de se battre pour être une mère parfaite… Les rapports avec sa fille sont dérangeants et tellement inspirés de la vraie vie, c’est bluffant.

Robin Wright est diablement renversante et femme du bouts des ongles jusqu’au du fond du cœur. Keanu Reeves est simplement un brave type, trop franc du collier, sa simplicité sur ce personnage est touchante.
Alan Arkin, on l’adore et de rôle en rôle, il devient inoubliable. Julianne Moore fait un passage amusant en lesbienne SM avec crédibilité. Winona Ryder est une roublarde, attachante et complètement fêlée, ça nous change.

Un film réussi, une tranche de vie troublante et amusante.
Rebecca Miller en plus d’être une sacrée bonne femme, est une réalisatrice délicate et drôle.