Les Frères Sisters – Réalisation Jacques Audiard

Affiche du film Les freres sistersIl était une fois Audiard

J’ai toujours un peu de mal à franchir les guichets pour un Western. Audiard m’a convaincue du contraire.

Au delà du genre, une histoire de fraternité poignante. Les deux frérots sont des tueurs à gages sans scrupule mais malgré tout je les ai aimés et leurs ballades, parfois, sanglantes m’ont transportée.

Charlie Sisters est le plus sanguin des deux, une tête brulée, un jeune chien fou qui dézingue sans se poser de question.
Ivrogne à ses heures, ses lendemains de cuite le rendent vulnérable, un Joaquim Phoenix, qui incarne son rôle avec puissance et naturel, encore un sans faute pour ce comédien hors du commun.

Son frère Eli semble plus tendre, il tue sans cruauté, il accompagne son petit frère dans chaque randonnée mortelle commandité par le Commodore, il aimerait déposer les armes mais il veut protéger Charlie de lui-même. John C. Reylly est tendre et fort à la fois, moins dévoré par ses démons., incroyable de justesse dans sa bonhomie.

Un casting de dingue, une réalisation intense, une lumière superbe et des paysages splendides. Jacques Audiard, à l’évidence, sait tout faire. il s’empare du genre avec une facilité déconcertante, les américains n’ont qu’à bien se tenir !

 

 

Synopsis du film Les Frères Sisters :

En 1851, dans l’Oregon, les frères Eli et Charlie Sisters sont deux tueurs à gages engagés par le Commodore pour récupérer la formule du chimiste Hermann Kermit Warm destinée à détecter l’or et tuer celui-ci à l’aide du détective John Morris qui suit sa trace.