Film Le Brio

Le Brio de Yvan Attal

Film Le BrioLe Dit du dire en le disant mais comment ?

Avec un maximum de simplicité comme le fait Yvan Attal dans son film.

Neila est une jeune étudiante qui entre en première année de droit à Assas (longtemps repaire de fachos, qu’en est-il aujourd’hui ?). Endroit réputé s’il en est quant à la formation des futur(e)s avocat(e)s. Elle est en retard le premier jour et de ce fait tombe dans le viseur de Pierre Mazard brillant professeur. Mais l’homme est cynique, provocateur, un rien misanthrope, sans doute.

L’histoire est donc cette rencontre avec en toile de fond la dialectique, le verbe, les arguments, bref la passion du Dire.

Yvan Attal réussit son film. Il réussit à dire ce qu’il veut nous dire, et avec finesse la plupart du temps. Il y a de très beaux moments de dialogues, ceux du film et les autres en citations support. L’interprétation est d’une belle unité. Créteil, banlieue montrée sans cliché, avec justesse. A travers les rapports entre jeunes et pour ce qui est des rapports familiaux (scène très drôle avec la grand-mère, la mère, la fille).

Camélia Jordana est bien parce que simple, et Daniel Auteuil comme souvent : bon.

Yvan Attal me parait avoir donné beaucoup de tendresse dans son film et nous passons un vraiment bon moment. Un film qui ne cherche pas à faire trop long ou trop beau ou trop brillant, un film juste.

 

 

 

Synopsis Télérama du Film Le Brio :

Neïla Salah a grandi à Créteil. Jeune femme brillante, elle rêve de devenir avocate. Inscrite à l’Université d’Assas, dans les beaux quartiers parisiens, elle suit les cours de Pierre Mazard, professeur reconnu mais provocateur. Pour se racheter une conduite, ce dernier accepte de préparer Neïla au prestigieux concours d’éloquence. Portée par ce mentor à la fois tyrannique et bienveillant, Neïla plonge dans l’univers des joutes verbales, de la rhétorique et de l’excellence.