Inception

19476654Inception

Réalisation Christopher Nolan 2010

Christopher Nolan est un génie, déjà surprenant et parfois alambiqué dans “Following, le suiveur“, puis “Mémento” et “The Prestige“. Là, il est au sommet de son art.

Il nous emmène au plus profond de notre esprit pour encore mieux nous manipuler. C’est un un voyage onirique, avec des mondes parallèles magiques ou dévastés. Le périple est tourmenté mais il faut, absolument, embarquer.

Leonardo DiCaprio est comme d’habitude excellent, dans l’action comme dans le drame, Ellen Page est pétillante d’ingéniosité et c’est, déjà, une actrice qui compte. Joseph Gordon-Levitt est pertinent, vif, rapide mais ils sont surtout merveilleusement dirigés par le maestro du fantastique. La môme Cotillard pose bien mais ce n’est pas une pub Chanel, dommage.

Ceci dit, j’ai une lacune concernant Christopher Nolan, je n’ai vu aucun “Batman”, je n’ai jamais aimé  les comics américain, trop garçon peut-être?

Bref l’un des meilleurs scénarii des dernières années et avec une réalisation époustouflante. Mr Nolan Chapeau bas !

 


Dom Cobb est un voleur expérimenté – le meilleur qui soit dans l’art périlleux de l’extraction : sa spécialité consiste à s’approprier les secrets les plus précieux d’un individu, enfouis au plus profond de son subconscient, pendant qu’il rêve et que son esprit est particulièrement vulnérable. Très recherché pour ses talents dans l’univers trouble de l’espionnage industriel, Cobb est aussi devenu un fugitif traqué dans le monde entier qui a perdu tout ce qui lui est cher. Mais une ultime mission pourrait lui permettre de retrouver sa vie d’avant – à condition qu’il puisse accomplir l’impossible : l’inception. Au lieu de subtiliser un rêve, Cobb et son équipe doivent faire l’inverse : implanter une idée dans l’esprit d’un individu. S’ils y parviennent, il pourrait s’agir du crime parfait. Et pourtant, aussi méthodiques et doués soient-ils, rien n’aurait pu préparer Cobb et ses partenaires à un ennemi redoutable qui semble avoir systématiquement un coup d’avance sur eux. Un ennemi dont seul Cobb aurait pu soupçonner l’existence. (Allo ciné)