Het Vonnis

47511Het Vonnis

Réalisation Jan Verheyen  2013

Luc Segers est heureux. Il habite une belle maison avec son épouse Ella et leur fille Anna et obtiendra bientôt un poste à la direction de l’entreprise Logistics. En revenant d’une fête d’entreprise au Museum aan de Stroom à Anvers, il s’arrête pour faire le plein d’essence, mais le couple est attaqué.  Ella est battue à mort par un voleur et la petite Anna voulant rejoindre ses parents est renversée. Luc est violenté  à son tour et, après 3 semaines de coma, il réalise la mort de sa femme et de sa fille..

Luc prend un avocat renommé et est certain que la justice prévaudra. Mais, en raison d’une erreur de procédure, le voleur est rapidement libéré. Il décide alors de faire sa propre loi, recherche le voleur et l’abat. Pour son geste, Luc est aussitôt placé en détention.

On est soufflé dès les premières images  par une une telle la violence.  Un fait-divers atroce qui laisse derrière lui un homme effondré et un vide vertigineux .
La relaxe du criminel, pour vice de procédure, est inacceptable.
Luc est en souffrance et incapable de faire son deuil sans que justice soit  faîte.

Puis il pense, à tort, que son procès doit lui garantir la paix car Luc n’est plus que tourment, douleur et  tristesse. Koen De Bouw est époustouflant.

De victime il devient coupable, on assiste à son procès mais aussi au procès  d’un système judiciaire.

On est pris à partie par les faits, impossible d’accepter l’auto-justice mais impossible de laisser Luc prendre perpet’. Sa vie massacrée est déjà si lourde à porter.
La finalité est frappante, rien ne répare un tel tsunami dans une vie. Quelque soit l’issue, un tel vide ne peut-être comblé et la fin du film nous le confirme. Une réalisation étonnante , On chavire de bord en bord  et c’est d’une grande humanité, un film absolument renversant. Jan Verheyen est définitivement ultra talentueux.


Au coeur du cinéma avec Cinenews.be