Demolition

Demolition

Demolition

(Re) devenir humain

Réalisation Jean-Marc Vallée 2016

Jake Gyllenhaal est un comédien transcendant et transcendé par ce film singulier.

Une triste histoire de deuil pour David Mitchell. On va l’accompagner dans le déni, la rage puis la renaissance.

Le comédien est subtil et tout simplement incroyable dans cette performance aux multiples visages.

Un scénario parfois déroutant, pas toujours crédible mais tellement puissant que l’on est saisi par l’émotion et la sincérité des personnages et des situations.

Mitchell perd sa femme dans un accident dont il sort indemne physiquement. Il semble d’abord sous le choc, puis comme vide et absent. Une histoire de réclamation va lui permettre d’entretenir avec le “service client” (d’un distributeur de confiserie défaillant) une correspondance bien étrange, comme une thérapie où il se livre sur papier. On le soupçonne d’être un monstre puis on apprend à le connaître pour l’aimer de plus en plus.

Karen Moreno travaille au service client et devient sa confidente puis son amie, une belle rencontre dont chacun va tirer un bénéfice. Naomi Watts, en mère célibataire, est plus naturelle que jamais, un peu barrée mais si aimante et généreuse.

La révélation c’est ce jeune adolescent interprété par Judah Lewis, une découverte renversante qui n’est pas sans rappeler le jeune Dicaprio, il est vif, juste et malicieux.  

Un film porté surtout par ses acteurs, évidemment tous bien dirigés, mais très investis. Une BO collé au film et rythmée, qui nous fait danser avec Gyllenhaal

Après l’acceptation de la mort dans “Dallas Buyers Club” c’est la reconstruction de la vie après le décès d’un proche. Jean-Marc Vallée est un conteur d’histoire, il s’égare parfois dans les bons sentiments, mais sa réalisation, son originalité et sa direction d’acteurs font toute la différence. Il fait définitivement partie des meilleurs de sa génération. 

 

Synopsis télérama Demolition : Banquier d’affaires à qui tout semble réussir, Davis Mitchell voit sa vie bouleversée quand sa femme Julia est tuée dans un accident de la route. Pour Davis, c’est le début d’une radicale remise en question : alors qu’il retourne rapidement au bureau après après les funérailles de son épouse, tout le monde s’inquiète de son comportement erratique. Parallèlement, Davis a commencé à entretenir une correspondance avec Karen Moreno, responsable qualité d’une société produisant des distributeurs automatiques…