Broken English

18949729Broken English

Réalisation Zoe R. Cassavetes  2006

Paris sera toujours Paris

Malheureusement Zoé n’est pas aussi doué que son frère Nick.

Elle enchaîne les clichés sans scrupule, du French lover à la petite new-yorkaise célibataire et dépressive… Tout y passe.

Nora (Parker Posey) est mignonnette mais sans aucune personnalité, elle avale médoc et alcool en tout genre avec une fraîcheur de rose. On n’y croit pas une seconde. Julieeeen… à prononcer avec l’accent américain (Melvil Poupaud) a oublié sa baguette de français mais pour le reste c’est une caricature. Drea de Matteo, la vieille copine est peut-être la seule à avoir un peu de charisme avec Gena Rowlands, évidement, et gentiment elle apparaît toujours dans les films de ses enfants. Seulement avec Nick Cassavetes, c’est un hommage, là c’est plutôt “Sauvez Willy”.

Bref un film gnangnan et sans intérêt, si elle veut garder l’honneur des Cassavetes, il  va falloir faire beaucoup mieux.

 

Synopsis :

En parfaite new-yorkaise, Nora, la trentaine bien sonnée, s’est développée une carapace à l’épreuve de l’amour. Cynique et désenchantée, elle se demande ce qu’elle pourrait bien faire pour trouver l’homme idéal. Elle n’est pas vraiment aidée par sa mère qui ne perd jamais une occasion de lui rappeler qu’elle est toujours célibataire.

Après une série de rendez-vous désastreux, elle rencontre Julien, un français insouciant et joyeux, venu à New York pour travailler sur un film qui finalement ne se fera pas. Nora se laisse un moment convaincre par l’insouciance de Julien, mais redoutant un nouvel échec amoureux, elle se refuse d’y croire et le laisse repartir en France.
Prise de remords, elle décide finalement d’aller à Paris, espérant enfin conjurer le sort de son train-train quotidien. Ce voyage sera l’occasion de reprendre en main sa destinée… (Allo ciné)

Casting : Parker Posey, Melvil Poupaud, Drea de Matteo, Tim Guniee, Gena Rowlands