Asphalte

Asphalte

AsphalteRéalisation Samuel Benchetrit 2015

Le talent ne se décide pas

Film consternant aux dialogues indigents où Samuel Benchetrit enfile les poncifs comme d’autres les perles (devinez où va ma préférence!)

La volonté est nuisible dans le cas Benchétrit : il veut faire original, il veut faire poétique, burlesque, tendre (cochez toutes les cases au choix).

Il nous conte la Banlieue comme celle de son enfance, et tout y est moche et seul: les maigres personnages rendus au statut d’objet, plus ou moins posés au hasard.

Les pauvres sont meublés ringard et moche mais moche, pas vintage hein? non! moche.

Cette désolation affichée de laquelle aucune émotion ne nous parvient, point de poésie comme les médias ont essayé de nous la vendre. Mais surtout point de talent, lequel a bien d’aller poser ses guêtres ailleurs, dans d’autres corbeilles de banlieue.

 

Synopsis Télérama Asphalte : En périphérie d’une grande ville, plusieurs habitants d’un même immeuble affrontent les difficultés de la vie. Lorsque l’ascenseur tombe en panne, certains d’entre eux se croisent dans la cage d’escalier. Timidement, ils font connaissance. Charly, un adolescent esseulé, découvre que Jeanne, sa voisine, est en fait une actrice oubliée des années 80. Madame Hamida, dont le fils est en prison, accueille chez elle un Américain tombé du ciel. Quant au vieux Sternkowitz, il tombe sous le charme de sa voisine infirmière. Charly se met en tête de devenir l’agent de Jeanne et de relancer sa carrière. Interloquée par tant d’assurance, elle se laisse faire…