Sneaky PeteIrrésistible Pete 

Création Bryan Cranston et David Shore

Série Amazon Prime

Giovanni Ribisi est précieux.
Il a de la gouaille, de l’impertinence et un poil de cynisme. Il n’est pas sans nous rappeler un certain Sam Rockwell, la même bouille, sans prendre des airs de beau gosse avec juste du charme et un peu d’ironie sur lui-même.

Pendant trois ans de détention, Pete se raconte et se répand de souvenirs auprès de son compagnon de cellule, Marius. De la petite enfance à l’adolescence, il n’en finit plus de tout dévoiler.
Alors à sa sortie de prison et pour se planquer, Marius Josipovic devient Pete Murphy, c’est le temps de se refaire et d’élaborer un plan.
S’introduire dans une famille, c’est plutôt risqué, mais Marius est habile, c’est le prince des arnaques en tout genre. Les Bernhardt ont perdu de vue leur petit fils depuis plus de 20 ans, il a quitté le nid avec sa mère à l’âge de 10 ans. Alors quand Pete/Marius débarque, il est adulte , le changement physique est possible. Pour eux c’est un miracle.
Le plan de Marius : libérer son petit frère Eddy, pris en otage par le maffieux Vince, qui menace de le découper si Marius ne paye pas sa dette.

Marius semble sans aucun scrupule, il veut simplement dépouiller les Bernhardt. Mais c’est sans compter sur ses états d’âme et l’attachante famille de dingos : Audrey et Otto, les grands parents sont bailleurs de caution (qui avance la caution de criminels en attente de leur procès ) mais l’entreprise bât de l’aile sérieusement, c’est un vieux couple, à qui on ne la raconte pas, mais diablement généreux et humain.

Julia, sa cousine, est une mère célibataire, elle est touchante et semble perdue mais c’est une battante. Son cousin, Taylor est un petit flic à Bridgeport; c’est un adolescent attardé mais brut de pomme. Et, pour finir, la petite cousine Carly, elle c’est est une rebelle, cleptomane et futée.

Pendant tout une saison, on va suivre les mésaventures de Marius, qui fait tout pour arriver à ses fins. D’épisode en épisode, on s’amuse des rebondissements et du sort qui persiste à s’acharner sur lui. Son objectif : le coffre, 150000 $ et basta ! Seulement le bougre a du coeur même si il oublie, parfois.

Cette famille bancale n’est pas sans lui rappeler qu’il n’en a pas eu. Une mère déglinguée et un petit frère à charge , pas le temps de faire dans la sensiblerie.

On croise des escrocs roublards, des gardes du corps neuneu, un flic borgne, un avocat véreux et des tueurs indigènes.

Un scénario loufoque, des dialogues pétillants de malice et une belle brochette de comédiens pour faire exister cette chouette série. Une histoire qui navigue entre comédie et drame, maffieux et braves gens, débrouille et embrouilles mais toujours avec légèreté et dérision.

C’est Bryan Cranston qui l’a imaginé avec la collaboration de David Shore (Dr House) et ces deux-là se sont bien amusés à nous distraire. La fin nous laisse supposer qu’une suite est envisageable, tant mieux car Pete nous manque déjà.

Synopsis Sens Critique Sneaky Pete

Marius Josipovic sort de prison et apprend qu’il doit une importante somme d’argent à un caïd. Il décide alors de se faire passer pour Pete, son compagnon de cellule. Et part se cacher dans la ferme de ses grands-parents, que le vrai Pete n’a pas vu depuis 20 ans…

Laisser un commentaire