Film Les éternels

Les éternels – Réalisation Jia Zhangke

Film Les éternels

Que reste-t’il de notre amour…

Une petite ville industrieuse de Chine comme tant d’autres, une petite mafia
locale, comme tant d’autre… En son sein, Qiao est amoureuse de Bin, le parrain du coin, promis d’autant plus à un brillant avenir puisque le baron des lieux songe déjà à se retirer : confidences dans une boîte de nuit où l’on ne semble passer qu’une seule et même chanson (Y.M.C.A), juste entrecoupée d’une démonstration de danse de salon; le goût du ponte local.

Voici un exemple de ce qu’est le cinéma de Jia Zhangke : le mélange des contraires voire des extrêmes.

Le cinéaste de 48 ans montre inlassablement ce qu’est la Chine et ce qu’elle est en train de devenir, souvent au détriment de ses peuples. Un grand écart permanent en semble être la racine, le tuteur de ce pays; développement à tout crin et déracinement voire destruction.

Jia Zhangke montre à travers ses films, tous (?) les bouleversements d’une Chine gigantesque qui s’est découvert des appétits, monstrueux et mondiaux. En sacrifiant parfois les siens; bousculant lors ses populations, inondant une ville (barrage des 3 gorges), les déplaçant au gré des développements ogresques, toujours plus ogresques.

Jia Zhangke les filme, les regarde… se tromper, se débattre, se noyer parfois; lutter souvent.

A l’image de son héroïne, elle fait -et subit- tout cela à la fois! Jouée par Zhao Tao -elle est de tous les films de Jia Zhangke, ne tourne qu’avec lui ?- elle offre à son personnage toute la densité nécessaire au rôle accompagnée d’une détermination discrète mais tenace. Le cinéaste coupe les époques (les chapitres de cette histoire) par une nouvelle coiffure de Qiao, ponctuées
aussi par des moyens de transports différents, datés, reconnaissables puisque différents (trains, autocars)…

Jia Zhangke film son pays, vaste, immense, mouvant, le filme en mouvement, le filme en bouleversements, le rend séduisant même, même industrieux, même implacable.

Jia Zhangke construit bien là -comme personne!- une histoire de la Chine et du cinéma chinois.

Synopsis du Film Les éternels

À Datong, une histoire d’amour difficile relie l’ancienne danseuse Qiao et le gangster Bin, de 2001 à 2017. (Wikipedia)