film Green Book - Sur les routes du sud

Green Book : Sur les routes du sud – Réalisation Peter Farrelly

Don et son chauffeur

Au delà d’une réalisation soignée, d’un scénario convenu et encore “D’après une Histoire vraie”, on s’attache aux deux personnages.

Tony Lip est videur dans un Club du Bronx. Surprenant au début d’envisager Viggo Mortensen dans un rôle d’Italo-Américain, mais le comédien s’est véritablement investi.

Viggo Mortensen s’empare du bonhomme, lui donne une carrure et une gouaille, alors Tony prend vie. Il est rusé, grossier et magouilleur, mais il mène sa barque tant bien que mal, grâce à son intelligence instinctive qui lui permet de trimballer son monde. Il est macho, tendre et maladroit, mais il lutte pour nourrir sa petite famille.

La communauté est bien représentée, la famille est bruyante et joyeuse. Seulement en 62, les communautés sont clairement divisées et chez les Italiens on n’aime pas trop les Afro-américains donc quand un boulot de chauffeur se présente, Tony accepte uniquement pour la bonne paye.

Il doit conduire Dr Don Cherley, pianiste Afro-américain, sur une tournée au Sud des Etats-Unis. Ce dernier semble riche, arrogant, cultivé et précieux.
Mahershala Ali est totalement Don Shirley, il a l’élégance, la grâce et la fragilité du pianiste.

Ensuite c’est un Road-movie, avec cette rencontre étonnante entre deux personnalités totalement opposées. C’est dans leurs échanges que l’on s’amuse car le film enchaîne les clichés. Mais peu importe, ces deux-là nous touchent car quand la complicité prend la place du mépris, c’est une belle histoire d’amitié.
Alors même si le message est un peu lourd et naïf on ne regrette pas ce voyage ponctué de tendresse et de résilience.

Et puis, c’est important, on réalise l’existence de ce fameux guide pour touristes, le “Green Book” réservé aux voyageurs noirs dans le Sud et ça fait froid dans le dos.

Des scènes cocasses et souvent émouvantes, l’alchimie est réussie : c’est un bon “Feel good movie”.

On retient que Peter Farrelly est mieux seul qu’accompagné de son frère.

Synopsis du Film Green Book : Sur les routes du sud

En 1962, Tony Lip, agent de sécurité italo-américain, est engagé pour conduire et protéger le Dr. Don Shirley, célèbre pianiste de jazz d’origine jamaïcaine, lors de sa tournée dans le très conservateur Sud des États-Unis, là où les ségrégationnistes lois Jim Crow sont appliquées. Ils devront utiliser The Negro Motorist Green Book, ou livre de Green, du nom de l’auteur de ce guide indiquant les lieux acceptant les gens de couleur…