Film Damien veut changer le monde

Damien veut changer le monde – Réalisation Xavier de Choudens

affiche du film Damien veut changer le monde

Damien veut bien faire.

Des dialogues savoureux et des comédiens touchants donnent à ce film une belle fantaisie.

Damien (Franck Gastambide est lumineux) est, fondamentalement, une bonne personne. Séduit par la belle Syrienne « sans papier » (Melisa Sözen), il accepte de reconnaître son gamin pour la sauver de l’expulsion.

La nouvelle se répand vite et le voilà sollicité par toutes les mères célibataires qui réclament aussi son aide. Comme chargé d’une mission, il va recruter ses copains pour l’aider à reconnaître tous ces enfants,mais la situation va vite le dépasser.

C’est aussi une histoire de famille, car les parents de Damien militaient déjà depuis 68, le Père veuf (Patrick Chesnais est formidable) a abandonné, car sans sa femme la révolution n’a plus de sens.

La soeur a choisi un autre camp, avocate d’affaire elle aime défendre les plus riches (Camille Lellouch est surprenante). Une drôle de famille.

Autour les copains et surtout le meilleur ami de Damien, Rudy (Gringe est parfait). Il est lunaire et faussement idiot. Et puis les autres, ceux qui vont s’investir à ses côtés dans cette cause, tous jouent juste et sont diablement attachants, bonus pour Mme Lopez (Liliane Rovère est toujours aussi gouailleuse).

Un « Feel good movie » avec un scénario parfois improbable mais sacrément tendre et drôle. En comparaison et dans la catégorie « comédie » le film « Jusqu’ici tout va bien » vu récemment, m’a semblé sans saveur.
« Damien veut changer le monde » est bien plus joyeux et porte un vrai un message d’humanité Xavier de Choudens déborde de générosité.

Synopsis du film Damien veut changer le monde :

Damien habite dans une cité de banlieue parisienne. Il a grandi dans une famille dont la mère était une fervente militante en faveur des droits de l’Homme. Vingt ans plus tard, alors qu’il se promène, un petit garçon nommé Bahzad le heurte. Le gamin fuit, car lui et sa mère sont sans-papiers et ont peur d’être expulsés. Damien a alors une solution toute trouvée : prétendre aux autorités être le père de Bahzad. Mais son exploit fait le tour du quartier et toutes les mères sans-papiers du coin veulent la même chose. Damien monte alors, avec la complicité de sa sœur, avocate, et de ses potes, une association d’hommes prêts à reconnaître tous les enfants sans-papiers du quartier et prend le risque d’enfreindre la Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains.