Very Bad CopsLes flics à Nouillork

Réalisation Adam McKay 2010

Chérie, ce soir on se fait une toile, je garde mon Marcel, mon kangourou et ma moustache. On se laisse aller dans le sofa devant « Very bad cops ».
Mais là c’est le choc, devant la qualité du scénario rebondissant sur l’affaire Madoff, l’incongruité de la police américaine. Certaines scènes sont époustouflantes et drôles. Chacune peut être une situation comique sans jamais verser dans la vulgarité.

Will Ferell se trouve à contre emploi de ses rôles habituels. Ses partenaires sont parfaits. Regardez la scène dans la maison de Will Ferell avec sa femme jouée par Eva Mendes ou une des scènes finales lors de leurs retrouvailles.

Désormais je porterais un costume trois pièces devant tant de qualité. Le cinéma comique américain peut se révéler cruel et juste.

Synopsis Télérama Very Bad Cops :

Les inspecteurs Danson et Highsmith sont sans conteste les meilleurs éléments de la police de New York. Lors d’une course-poursuite après le casse d’une bijouterie, les deux hommes trouvent la mort. L’inspecteur Terry Hoitz, éternel laissé-pour-compte, voit dans cette tragédie l’occasion d’occuper enfin le devant de la scène. Il est malheureusement freiné dans son élan par son coéquipier Allen Gamble, bien plus à l’aise dans un bureau que sur le terrain. Hoitz réussit cependant à convaincre Gamble de le suivre. Ce dernier lui propose de travailler sur un dossier qu’il pense intéressant : l’enregistrement douteux d’un permis de construire au nom de David Ershon, un magnat de la finance…

Laisser un commentaire